Construction d’une maison de repos et de soins à Neufchâteau - Bgns
image impression image impression image impression
logo bgns
  • M.O.
  • CPAS de Neufchâteau
  • Architectes
  • A.3. Architecture
  • Situation
  • NEUFCHATEAU
  • Stade
  • Fin de réalisation : 2019
  • Cout total des travaux
  • ±11.484.854,26 € HTVA
  • Stabilité
  • 1.639.209,00€ HTVA
  • Techniques spéciales
  • 3.828.619,15 € HTVA
  • Missions
  • Stabilité, techniques spéciales et PEB

Construction d’une maison de repos et de soins à Neufchâteau

Construction d’une maison de repos et de soins à Neufchâteau.

Stabilité :
Murs porteurs en blocs silico-calcaires offrant de bonnes caractéristiques mécaniques et
acoustiques. Planchers en hourdis précontraints à tous les étages sauf les couvrants du rezde-
chaussée des ailes A et C qui sont réalisés en prédalles afin de reprendre le décalage
entre les murs des étages et du rez-de-chaussée. Les planchers de l’espace central sont
réalisés en béton coulé sur place afin de réaliser la forme courbe de cet espace. Les
fondations sont des semelles filantes car le terrain est de type rocheux.

Techniques spéciales :
Consommation d’eau et gestion eaux pluviales :
Pour la récupération d’eaux de pluie, 3 citernes d’eau de pluie 20.000L sont placées pour
l’alimentation des WC et robinets de service extérieurs.(tampon de 30.000L).
Un bassin tampon en système alvéolaire ultra léger de 220.000L a été réalisé.
Chauffage :
Pour l’ensemble du site, deux chaudières condensation gaz de 200 kW assurent la
production de chaleur.
Chaque aile du bâtiment est scindée en zone nord/sud et suivant le type d’affectation la
régulation centralisée agit sur les vannes de zone afin de couper l’alimentation en eau
chaude de la zone et permettre ainsi des économies d’énergie. La régulation est en outre
composée de :
o Compteur d’énergie pour évaluer les consommations chauffage/climatisation/
eau/ du lavoir, de la maison médicale et de la maison de repos
o Sous-compteur gaz pour évaluer les consommations chauffage et eau chaude
sanitaire de la salle de gym
o Régulation centralisée permettant une télégestion de l’ensemble des
équipements HVAC du bâtiment.
Climatisation :
Deux pompes à chaleurs gaz sont installées en toiture pour une puissance totale de 85 kW.
Le réseau d’eau glacée alimente les locaux communs, les locaux administratifs, la laverie
ainsi que les racks serveurs. Lors de la production de froid, le moteur de la pompe à chaleur
est refroidi via un circuit hydraulique permettant de chauffer les ballons d’eau chaude
sanitaire.

Production d’eau chaude sanitaire :
Production centralisée pour le bâtiment avec boucle d’eau chaude sanitaire grâce à deux
ballons inox de 1.000L. Programmation de cycle de chauffe de la boucle et réduction au
maximum des bras morts afin d’éviter les risques de légionellose.

Electricité :
– Luminaires LED +détecteur de mouvement dans les locaux de passage.
– Dans les couloirs, une diminution de l’intensité lumineuse est prévue la nuit pour les rondes
( un luminaires sur deux en fonctionnement).
– Dans l’aile pour personne désorientées, un éclairage dynamique a été mis en place
reflétant le cycle circadien.
– Détection incendie centralisée, détection intrusion.
– prises réseau dans les bureaux/réseau Wi-fi partout.
– Un groupe électrogène est placé pour secourir les éléments vitaux.

Cogénération :
Une cogénération de 40 kW thermique et de 20 kW électrique est placée en chaufferie.
Ventilation
Afin de répondre aux nouvelles normes et aux exigences PEB, le système de ventilation
retenu pour l’entièreté du bâtiment est du type ventilation double flux avec récupération de
chaleur. Au total 4 centrales de ventilation sont placées : Lavoir – Maison de repos 1 (
réfectoire et chambres) – Maison de repos 2 ( administration et chambres) – Maison
médicale.
Au vu du débit important demandé, le réfectoire a été séparé du reste du bâtiment pour
permettre une régulation séparée sur CO2 et optimiser au mieux les débits et les plages
horaires de fonctionnement. Ceci permet de réduire les consommations électriques inutiles.
Chaque cabinet de la maison médicale possède sa propre régulation de débit basée sur la
qualité d’air.
Les centrales sont équipés d’humidificateur vapeur pour maintenir une hygrométrie
confortable pour les résidents.

BGNS